1898

A l'aune d'une  population qui compte environ mille trois cent habitants , l'Annuaire de l'Allier , en cette année 1898 dresse la liste non exhaustive des commerçants , artisans et propriétaires principaux sur notre belle commune. Un bourg bien vivant , où tout ou presque est à disposition, en autarcie indispensable et forcée , tant les moyens de transport et de communication apparaissent comme dérisoires. Bientôt un siècle nouveau , le vingtième, porteur d'espérance et de nouveautés , leur promet un avenir moins laborieux , mais aussi porteur de malheur . Mais cela , ils ne le savent pas encore...
Franchesse en 1898, recense 300 maisons , 303 ménages et 1332 habitants, soit environ 4.5 personnes par maison.
Au niveau des soins médicaux , notre village compte 1 médecin pour 1332 habitants . De nos jours , en pleine problématique de désert médical , le département de l'Allier compte 1 médecin généraliste pour 762 habitants ( environ ).  En cette toute fin de XIXe siècle , ce n'est pas un désert médical mais un véritable no man's land !

-Léon Roquet est maire tandis que notre curé Nicolas Soulier dispose d'une  cuisinière , Marie Parraud.
- Pierre Laprugne , 41 ans , est l'instituteur public  du village ; il est secondé par Alin Desprès ,instituteur adjoint.
- Jeanne Courtial ,34 ans dirige l'école libre , aidée par Marie Aline Brun , 22 ans et la cuisinière , Sophie Grève , 43 ans.
- 3 aubergistes : Cognet ( également maréchal ferrant ), Auger et raymond ( mais aussi transporteur )
- 5 cafés : Reine Allot ( femme de Balthazar Giraud  ,le boulanger ) , Auger , Raymond ( aussi transporteur ) et Cognet
- 1 débitant de tabac ( officiel) : Pierre Peubrier
- 1 boulangerie : Reinne Allot , Giraud père et fils
- 1 boucherie : Jean Giraudet
- 1 charcuterie : Jean Donat
- 6 épiceries : Gaume ( modiste et perruquière ! oui, oui!), Jeudi  ( Claude Jeudi était aussi cordonnier et sa femme, Jeanne Cognet ,rouennière , je ne ferai pas l'affront à mes lecteurs d'en donner la définition ! ) Lafaix , dard ( également sabotier ! ), Mangin ( Joseph était huilier et Aimée Ruther son épouse épicière,parents de gilbert, capitaine tué en 1916) Peubrier Pierre ( mais aussi buraliste )
- 5 sabotiers : Dard ( épicier  aussi ), Gaume ( Laurent cf mon article sur la famille Gaume ),Germain ,Fontenille et Deveaulx.
- 2 maçons : Berthommier , dit" Sylvain" ,Maillant
- 2 charpentiers : Aupetit , dit " Michelat" , Jean-Marie Guelin
- 2 cordonniers : Jeudi , Maume
- 2 charrons : Claude Allot et Larue
- 1 transporteur : Raymond ( mais aubergiste )
- 3 entreprises de battage de grains : Allot ,Bernard et Méténier
- 4 maréchaux : Barberousse , Bouille , Bosquet , Cognet
- 3 menuisiers : Lafait Antoine ,( futur receveur des Postes et buraliste ) Pierre Peubrier , ( aussi débitant de tabac ) et Peyrethon
- 3 marchands de tissus : Jeudi ( mais aussi cordonnier ), Dard ( le sabotier ) et Gaume ( sabotier , modiste , perruquier et marchand de nouveautés)
- 3 tailleurs d'habits : Creuzet , Joachim ( le mari de la "Chabouite" ) et Claude Joligard ,52 ans.
- 1 sage femme : Mlle Auclair Anna ( dite la "Nana , cf mon article " Tragique fait divers ")
- 1 médecin : Achille Gouraincourt ( cf mon article Achille Gouraincourt , médecin des pauvres )
- 2 cantonniers Autissier et Juge

Et les grands propriétaires ...
- Bardonnet à Moulins
- Choussy à Bourbon
-  Foucaut aîné à Limoise
- Foucaut Jeune à Franchesse
- Gouraincourt à Franchesse
- Mlle Grandpré à Neuvy
- La Coutûre à Franchesse (cf mes aticles : Louis Ernest La coutûre , maire de Franchesse , dont l'épouse Eugénie Foussé de Gournay était Américaine et leur premier enfant , André né en Australie!)
- Berthelet à Moulins ( propriétaire du Château du Pontet)
- Muret Henri ( oncle de Victor , cf mon article sur Victot Muret )
- Léveillé à Saint-Hilaire ( Jean-François Léveillé , époux de Claudine Berthelet ,était maire de Franchesse )
- Saulnier à Saint Léopardin d'Augy
- Sevaux , avocat général , propriétaire du château d'Avreuil
- Tailhand Athur ( avocat à la Cour d'Appel de Paris ),
- Thonier à Moulins ( cf mon article : le château de la Couhard )
- Golliaud à Trevol
- Roquet Léon ( ancien député et maire de Franchesse , (cf mon article " Quand Léon Roquet de souciait de l'instruction des Lanciers ")
- les veuves Place et Chenu à Bourbon

Et les gros fermiers ...
- Foucaud Jeune , Giraudet , Duballais Ernest , Bernard , Parnière , Gardien et Berger.

C'était une autre époque. Un bourg plein de vie, mais une vie de labeur avec de rares distractions . Seul un peu de répit le dimanche où l'on se réunit au café . Parfois quelques heurts entre "les gars du bourg et les gars de la campagne" , immortalisés par la plume de Guillaumin .
Bonne lecture ,
Alexandre



Merci à Louis Delallier

Posts les plus consultés de ce blog

L'AUBERGE DU CHEVAL BLANC DE FRANCHESSE